Des Tabernacles aux Temples

Des Tabernacles aux Temples : Où est la Maison d’Elohîm ?

Télécharger (PDF, 5 MB) | Visualiser avec le lecteur PDF

L’Assomption n’est pas une fête biblique

Assomption de la Vierge Marie. Fête célébrée le 15 août

Extrait de l’ouvrage : « Des Tabernacles aux Temples. Où est la maison de Dieu ? » Hugues N., 08/02/19, p.68

Assomption de la Vierge Marie

En ce 15 août (jour férié en France), il est célébré la fête de l’Assomption. C’est en l’honneur de « la mort, la résurrection, l’entrée au ciel et le couronnement de la bienheureuse Vierge Marie ». (source)

Nous constatons que les doctrines humaines ont relégué Yéhoshoua (Jésus) au second plan de la foi chrétienne. (…) [La fête de l’Assomption et la dévotion mariale ne reposent sur aucun fondement biblique.]

La Vierge Marie, déclarée « Mère de Dieu » au Concile d’Éphèse en 431, intercéderait en faveur des croyants. Alors que Yéhoshoua est notre seul intercesseur« car il y a un seul Dieu, et un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Yéhoshoua Mashiah (Jésus-Christ), homme, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous. » (1 Timothée 2:5-6)

Étonnement, les statues et icônes religieuses de la Vierge (accompagnée d’un jésus enfant) sont présentes dans toutes les églises du culte romain.
Le commandement du décalogue proscrit pourtant toute représentation vouée à être un objet d’adoration.

« Tu ne te feras point d’image taillée, ni aucune ressemblance des choses qui sont là-haut dans les cieux, ni ici-bas sur la terre, ni dans les eaux sous la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point. » (Exode 20:4-5)

L’injonction de l’apôtre Jean : « Petits enfants, gardez-vous des idoles ! » (1 Jean 5:21), fait écho à la mise en garde de Yahweh : « Je ne donnerai point ma gloire à un autre, ni ma louange aux images taillées (idoles). » (Ésaïe 42:8)

Sans prise en compte de cette avertissement, on idéalise, adule et immortalise les idoles et veaux d’or. Le fétichisme et le paganisme sont l’essence même de ces cultes anti-scripturaires et blasphématoires.

Pour conclure, il est évident que la fête de l’Assomption n’est pas une fête biblique. La tradition des hommes se place malheureusement au dessus de la parole divine.

Présentation des enfants au Seigneur

Extrait de l’ouvrage : « Des Tabernacles aux Temples. Où est la maison de Dieu ? » Hugues N., 08/02/19, p.90

La présentation des enfants au Seigneur est une cérémonie assez sobre et brève, au cours de laquelle le nouveau-né est présenté à Dieu et à la communauté chrétienne. Est-ce une pratique biblique ?

Le ministre officiant prend généralement l’enfant dans ses bras. Et toute l’assemblée prie pour la bénédiction des parents et de l’enfant, et pour la protection de ce dernier durant toute sa vie. Cette pratique est à distinguer du baptême des enfants.

La présentation des enfants au Seigneur aurait pour origine la Torah. D’après la loi mosaïque, la mère israélite devait se purifier et se tenir éloignée du sanctuaire, pendant 40 jours après son accouchement. On double la période : soit 80 jours, si elle enfantait une fille. À l’issue de cette période, elle offrait des animaux en sacrifice (Lévitique 12). Dans le récit lucanien, Joseph et Marie ont ensuite présenté Jésus au Temple (Luc 2:21-24). Tout premier-né mâle appartenait à Yahweh puisque exclusivement consacré à son service (Exode 13:2,12 ; Nombres 3:13, 8:17).

Il n’existe aucun lien entre la consécration du premier-né mâle et la présentation d’un enfant (fille ou garçon, premier-né ou non) dans un bâtiment d’église.

Étant le temple de Dieu, comment une femme chrétienne pourrait-elle s’éloigner du sanctuaire, à savoir elle-même, a minima 40 jours ?

Téléchargement gratuit : http://manus-dei.fr/du-tabernacle-aux-temples-ou-est-la-maison-de-dieu/

La gloire de la dernière maison (Aggée 2 verset 9)

Elohîm nous éclaire. Aggée 2:9 La gloire de la deuxième maison

Extrait de l’ouvrage : « Des Tabernacles aux Temples. Où est la maison de Dieu ? » Hugues N., 08/02/19, p.91-92

Comment comprendre : « La gloire de la dernière maison (Aggée 2 verset 9) » ?

Lors de l’acquisition d’un bâtiment d’église, il est fréquent d’entendre les fidèles scander le passage d’Aggée 2 verset 9 : « La gloire de cette dernière maison sera plus grande que celle de la première. »

Contextuellement, il s’agit ici de la reconstruction du Temple de Jérusalem. Selon une lecture littérale, la première maison correspond au Temple de Shelomoh (Salomon) détruit par l’armée babylonienne en 587 av. J.-C.

La dernière maison correspond au Temple de Zorobabel bâti sur les fondations du Temple salomonien. Prophétiquement, la première maison est une maison physique (Adam, Israël, Temple de Salomon et de Zorobabel). La deuxième maison est spirituelle (Éphésiens 2:19-22 ; Hébreux 3:2-6). En effet, elle concerne Yéhoshoua ha Mashiah (Jésus-Christ), l’Église qui est son corps, ainsi que le peuple d’Israël restauré lors du royaume millénaire du Messie (le millenium).

Téléchargement gratuit : http://manus-dei.fr/du-tabernacle-aux-temples-ou-est-la-maison-de-dieu/

Le dimanche : est-il un jour sacré dans la Bible ?

Le Dimanche : est il un jour sacré dans la Bible ?

Extrait de l’ouvrage : « Des Tabernacles aux Temples. Où est la maison de Dieu ? » Hugues N., 08/02/19, p.87-88

Le dimanche : est-il le jour du Seigneur que les chrétiens doivent honorer ?

Décret de Constantin : repos le dimanche

En 321, un décret constantinien interdit toute activité le dimanche afin de permettre aux croyants d’assister au service liturgique. [Michel Rouche,
Les origines du christianisme : 30-451, Hachette supérieur, 25 juillet 2007, p.107]

Constantin déclara : « Au jour vénérable du soleil (Dies Solis), que les magistrats et les habitants se reposent et que tous les ateliers soient fermés. » [Anne Vidalie et Marie Huret, La longue histoire du dimanche, 23/12/2008]

Le jour vénérable du soleil

Le jour vénérable du soleil correspond au Sol Invictus, dieu Soleil invaincu, qui est entre autres assimilé à Mithra (mithraïsme), Zeus-Baal et Apollon [Michel Rouche, op. cit., p.96 ].

Le culte impérial du soleil était ainsi célébré le jour du soleil devenu Sunday (en anglais), Sonntag (en allemand). Il semble que les chrétiens, quant à eux, honoraient le jour du Seigneur Dies Dominica comme le jour de la résurrection de Jésus. La sacralisation du Dimanche, le « sabbat chrétien », résulterait ainsi d’un sabbat hybride entre le sabbat judaïque et le jour du soleil.

Le repos du sabbat

Cet enseignement relatif au « sabbat du dimanche » est erroné dans la mesure où le sabbat hebdomadaire chez les Hébreux commence le vendredi au coucher du soleil et prend fin le samedi au coucher du soleil : « Tu travailleras six jours, et tu feras toute ton oeuvre. Mais le septième jour est le repos de l’Éternel ton Dieu. Tu ne feras aucune oeuvre en ce jour-là, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. » (Exode 20:9-10)

Aujourd’hui, chaque disciple de Christ se repose de ses œuvres, vivant le repos de Dieu quotidiennement, et non lors d’un jour spécifique. Jésus est le Maître du sabbat (Matthieu 12:8) ayant promis de donner du repos à ceux qui le suivrait : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. » (Matthieu 11:28-30)

Télécharger (PDF, 10.9 MB) | Visualiser avec le lecteur PDF

Les gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Paris

Extrait de l’ouvrage : « Des Tabernacles aux Temples. Où est la maison de Dieu ? » Hugues N., 08/02/19, p.69-70

Les gargouilles et la foi catholique

Que penser du lien entre la foi catholique et les gargouilles ? Tirées du répertoire païen, ces statues à l’aspect terrifiant se trouvent au sommet des cathédrales. Le roman Notre-Dame de Paris de Victor Hugo en 1831 et son adaptation au cinéma dans Le Bossu de Notre-Dame en 1996, ont rendu populaire les gargouilles. Celles-ci se multiplient avec le développement de l’art gothique.

Pour le volet pratique, elles servent de gouttières afin d’évacuer l’eau de pluie des toitures.

Concernant le sens spirituel, ces sculptures souvent hideuses représentent des animaux, personnages fantastiques ou monstrueux qui seraient les Gardiens du temple.

En effet, ces sculptures « illustreraient les passions et les vices de l’homme et symboliseraient le chaos tant physique que moral ».

Ainsi, leur mission serait de « rappeler que le Bien se trouve à l’intérieur de l’église, leur aspect peu engageant ayant pour but de maintenir éloigné de ces lieux consacrés le Mal, les non-chrétiens ou plus généralement les ennemis de Dieu. » [France Info / Culture Box]

Yéhoshoua (Jésus), le Messie, est le berger et le gardien de nos âmes (1 Pierre 2:25). Pour conclure, le Seigneur n’a pas transféré ses fonctions aux gargouilles, êtres aux figures grotesques et hideuses…

Téléchargement gratuit : http://manus-dei.fr/du-tabernacle-aux-temples-ou-est-la-maison-de-dieu/

La flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris

Extrait de l’ouvrage : « Des Tabernacles aux Temples. Où est la maison de Dieu ? » Hugues N., 08/02/19, p.83-84

La flèche de la cathédrale


Depuis l’antiquité, on associe la verticalité à une référence religieuse (obélisques, pyramides) : « l’âme qui s’élève vers le ciel ».

La cathédrale n’échappe pas à cette verticalité avec une élévation toujours plus haute. La tour et la flèche de la cathédrale reflétaient la prospérité de la ville et affirmaient la domination spirituelle et temporelle de l’évêque sur son diocèse.

Il est à souligner qu’un coq-girouette contenant trois reliques se situait au sommet de la flèche centrale de la cathédrale Notre-Dame de Paris [avant son incendie]. Les parisiens étaient, semble-t-il, sous la protection d’ « un paratonnerre spirituel » culminant à 93 mètres de hauteur. Voilà une énième superstition à inscrire dans le répertoire des croyances mystiques de l’église catholique.

Quoi qu’il en soit, gardons à l’esprit que Elohîm n’a jamais eu besoin qu’un homme lui bâtisse un temple puisqu’il n’habite point dans des temples faits par la main des humains et que le ciel est son trône, la terre son marchepied (Actes 7:48-50, 17:24 ; Ésaïe 66:1).

Téléchargement gratuit : http://manus-dei.fr/du-tabernacle-aux-temples-ou-est-la-maison-de-dieu/

La franc-maçonnerie à Impact Centre Chrétien (ICC)

Extrait de l’ouvrage : Des Tabernacles aux Temples

Où est la maison de Dieu ?

Télécharger (PDF, 10.9 MB) | Visualiser avec le lecteur PDF

Franc-maçonnerie à Impact Centre Chrétien (ICC)

Préambule

Rapide historique de la franc-maçonnerie

La présence de symboles ésotériques [1] dans les cathédrales et autres lieux de culte chrétien peut surprendre dans un espace consacré à Dieu. Une explication se trouverait dans le fait que les francs-maçons seraient les héritiers des bâtisseurs de cathédrale. Ces derniers « se retrouvaient dans la loge, dont la fonction initiale est de permettre un bon déroulement des travaux. Cette fonction pratique s’entourera assez vite de rites initiatiques et de secrets, dont la nature reste impénétrable pour le non-initié. » [2]

Les bâtisseurs passeront d’une maçonnerie de métier dite opérative « constituée uniquement de compagnons de métiers, travaillant la pierre de leurs mains avec leurs outils », en une maçonnerie dite spéculative, « société initiatique et fraternelle créée à l’aube du XVIIIe siècle en Angleterre, société d’hommes ou de femmes qui se réunissent pour travailler en commun dans le but de bâtir leur temple intérieur. » [3]

En effet, « l’initiation compagnonnique sortira du cadre strictement professionnel des bâtisseurs pour se fondre dans une démarche philosophique. (…) Son vocabulaire (loge, apprenti, compagnon, maître, maçon, couvreur…) est directement emprunté aux bâtisseurs du Moyen-Âge. » [4]

Symboles francs-maçons

Hiram, architecte du Temple de Salomon, est le principal héros de la légende maçonnique [5]. La franc-maçonnerie s’approprie les références du Temple de Salomon, synonyme de la construction parfaite [6], auréolé d’un mythe indestructible. Les deux colonnes du temple maçonnique l’une avec la lettre « J » et l’autre avec la lettre « B » sont respectivement placées à gauche et à droite.

Elles rappellent les deux colonnes d’airain Jakin & Boaz qui sont au contraire respectivement placées à droite et à gauche du portique du Temple salomonien (1 Rois 7:21 ; 2 Chroniques 3:17). Les francs-maçons se disent « Les enfants de la Veuve » [7] en référence à Hiram dont la mère était une veuve israélite (1 Rois 7:13).

Nous avons sélectionné plusieurs clichés [8] du lieu de culte de l’église évangélique Impact Centre Chrétien [9]. Outre le champ lexical employé dans cette église (royaume, bâtisseur, piliers), la configuration de l’assemblée renvoie aux symboles maçonniques : deux colonnes, le damier (dissimulé par l’effet grisé de la moquette, drapeau à damier, nappe à damier), l’œil qui voit tout (logo, mappemonde, compteur du rallye des bâtisseurs), pyramide (triangle), pentagramme (étoile à cinq branches). Jugez-en par vous-même.


ICC Paris Campus principal (Boissy-Saint-Léger, France)

ICC Cergy, Étampes et Montpellier (France)

ICC Lyon (France)

ICC Rouen (France)

ICC Bruxelles (Belgique)

ICC Brazzaville (Congo)

ICC Cotonou (Bénin), Douala et Yaoundé (Cameroun), Lomé (Togo)

ICC Munich (Allemagne), Gatineau-Ottawa (Canada), Lausanne (Suisse) et Luxembourg

Les 1000 Piliers du Royaume [10]

Bâtisseurs du Royaume  [11] [12]

Logo du Temple Autel Royal [13]

Ancien logo ICC 2009 vs Nouveau logo ICC 2016


Temple franc-maçonnique ou Église de Dieu

La manipulation des masses : La franc-maçonnerie à Impact Centre Chrétien

L’extrait ci-après du film Insaisissables (« Maintenant Tu Me Vois ») illustre parfaitement la manipulation des masses par les maîtres illusionnistes : « Venez plus près. Plus près. Car le plus vous pensez voir, le plus il sera facile de vous duper. Car qu’est-ce qu’est voir ? Vous êtes en train de regarder, mais ce que vous faites réellement c’est filtrer, interpréter, chercher le sens. Mon travail ? De prendre le meilleur des cadeaux que vous pouvez me donner, votre attention, et l’utiliser contre vous. » [14]

Les fidèles pensent sincèrement adorer Dieu. En méconnaissance de cause, ils adorent en réalité Baal [15] et invoquent son esprit dans ces divers camps de concentrations spirituelles, secrètement dirigés par les maçons. Les « bergers » de ces camps égarent les brebis du Seigneur. Ils dirigent un culte ésotérique sans que cela n’émeuve l’assemblée. Apôtres de Mammon [16], ils aspirent aux richesses vaines de ce monde et prêchent un évangile New Age (Nouvel Âge) via les lois de l’attraction mentale [17] et la doctrine du Kingdom now (Royaume maintenant) [18].

Afin d’être reconnus du Grand Architecte et de leurs frères francs bâtisseurs, ils utilisent des mots clefs tels que « royaume, bâtisseur, bâtir, pilier, secret, mystère ». Ils ornementent le temple de l’Éternel, à vrai dire la loge : de damiers, de deux piliers et de l’œil d’Horus.

Quelle est donc l’Église authentique ?

C’est celle qui met en pratique les commandements de Dieu en persévérant notamment dans la sainteté. Dans les chapitres 2 et 3 de l’Apocalypse, Jésus (Yéhoshoua) adresse plusieurs promesses aux sept Églises [19] :

« À celui qui vaincra, je(Yéhoshoua) lui donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est au milieu du paradis de Dieu. » (Apocalypse 2:7) « Il ne recevra aucun dommage de la seconde mort. » (Apocalypse 2:11) « Je lui donnerai à manger de la manne cachée et (…) un caillou blanc [sur lequel] sera écrit un nouveau nom, que personne ne connaît que celui qui le reçoit. » (Apocalypse 2:17) « Je lui donnerai puissance sur les nations (…) et l’étoile du matin. » (Apocalypse 2:26-28) « Celui qui vaincra sera vêtu de vêtements blancs, et je n’effacerai point son nom du livre de vie ; et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. » (Apocalypse 3:5) « Je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus. Et j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la cité de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem, qui descend du ciel, d’auprès de mon Dieu, et mon nouveau nom. » (Apocalypse 3:12) « Je le ferai asseoir avec moi sur mon trône. » (Apocalypse 3:21)

Conclusion

« Le Seigneur ne nous demande pas de condamner les gens, mais uniquement de condamner leurs œuvres. » [20] Les dernières lignes de notre ouvrage sont une exhortation à vous tourner vers le Seigneur Jésus (Yéhoshoua), « le Dieu véritable et la vie éternelle » (1 Jean 5:20), à abandonner vos pratiques occultes, à vous repentir et convertir, afin que vos péchés soient effacés (Actes 3:19).

Références

[1Cachés, réservés aux initiés

[2Claude Wenzler, Hervé Champollion, Les cathédrales gothiques, Éditions Ouest-France, février 2002, p.99

[3Dossiers secrets, Histoire et pratique des francs-maçons, Hors-série n°1, Diverti Éditions, 21 mars 2018, p.29

[4Claude Wenzler, Hervé Champollion, op. cit.

[5Simon Goldhill, The Temple of Jerusalem: The extraordinary history of a site sacred to Jews, Christians and Muslims, Profile Books, 2004, p.164

[6Vincent Nouzille, Les secrets des francs-maçons, Le Figaro Magazine, 17/08/2012

[7Définition du terme veuve sur le site CNRTL.

[8Les images datent de février 2009 à février 2019. Notre ouvrage Tabernacles aux Temples, où est la maison de Dieu ? n’expose qu’une petite partie des photos publiées dans le présent article (version PDF).

[9Impact Centre Chrétien (ICC) est membre de la Communauté des Églises d’Expressions Africaines de France (CEAF), membre de la Fédération Protestante de France (FPF).

[10Selon les propos d’Yvan Castanou (co-fondateur d’ICC en 2002), « Les 1000 piliers du Royaume » est « un club qui vise l’objectif d’avoir 1 000 personnes qui vont contribuer à hauteur d’un multiple de 1 000 euros chacun. » La vidéo source a été supprimée mais une copie est disponible sur Youtube.

[11Sur la photo en haut à droite, les dépliants sur la table forment un damier. À droite des fauteuils, il y a aussi un damier au sol. Le projet « Les 1000 Piliers du Royaume » a été rebaptisé « Bâtisseurs du Royaume ».

[12Pour répondre aux charges mensuelles (factures, avances des chantiers…) du projet du futur temple, l’église ICC tente de relever le défi de récolter tous les mois auprès des fidèles, la somme mensuelle de 500 000 € durant treize mois, depuis le 18 février 2018. Ce défi est intitulé « Le Rallye des Bâtisseurs ». En l’espace de trois mois, l’église avait déjà récolté 1 million d’euros.

[13« Autel Royal » est le nom du futur temple d’ICC, dans la ville de Croissy-Beaubourg en région parisienne. Début 2018, le site web officiel du projet indiquait que le coût d’achat et de réaménagement de l’édifice s’élevait à 22 millions d’euros ; tandis que le pasteur principal évoquait 25 millions d’euros durant la conférence Impact Finances 2018, 23/24 février 2018.
Enfin, un livret publié le 28/01/2019 précise la volonté de l’église de financer le projet à 30 millions d’euros sans intervention bancaire. On note une hausse de 8 millions d’euros soit 36,4% en un an ! Voir page 2 du livret intitulé « 72 heures de jeûne et prière non-stop ».

[14Film de Louis Leterrier sorti en 2013. Le titre originel est Now You See Me. Quatre magiciens (« les quatre cavaliers ») accomplissent des tours de magie et le cambriolage d’une banque. Ces illusionnistes sont contrôlés par une organisation secrète appelée « l’Œil ».

[15Suprême divinité mâle des Phéniciens et Cananéens. Baal-Zebub (Belzébuth, Béelzébul) est le seigneur des mouches, le prince des démons (voir Luc 11:15).

[16Mammon est la richesse personnifiée en divinité. Matthieu 6:24 « Nul ne peut servir deux maîtres ; car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon. »

[17La loi d’attraction consiste à attirer par ses pensées, ce que l’on souhaite. Les pensées auraient une force créatrice. Rhonda Byrne, auteure du film et livre du même nom Le Secret (The Secret) en 2006, développe le concept de la loi d’attraction dont s’inspire largement Yves Castanou (co-fondateur d’ICC) dans ses enseignements sur les lois mentales.

[18Doctrine selon laquelle les chrétiens doivent régner maintenant sur terre dans tous les domaines : la religion, la famille, l’enseignement, le gouvernement, les médias, l’économie…

[19Églises d’Éphèse, Smyrne, Pergame, Thyatire, Sardes, Philadelphie et Laodicée.

[20Nous avons repris à notre compte les propos d’Yvan Castanou dans un article sur la mise en garde contre certains groupes sectaires de la région parisienne, publié en 2010 sur EnseigneMoi.com.

Auteur

Hugues N., La franc-maçonnerie à Impact Centre Chrétien, 08 février 2019

Téléchargement

Franc-maçonnerie à Impact Centre Chrétien

Télécharger (PDF, 6.7 MB) | Visualiser avec le lecteur PDF

Continuer la lecture de « La franc-maçonnerie à Impact Centre Chrétien (ICC) »

L’amer tue, mort au milieu des vivants

L’amer tue (amertume), mort au milieu des vivants

L'amertume (suicide)

Récit d’une jeune femme qui tente de se suicider car elle est rongée par l’amertume, la dépression et la colère. Le suicide et la mort sont l’unique remède à la maladie de son âme. Nous vous invitons à découvrir cette fiction basée sur des faits réels.

L’amer tue, mort au milieu des vivants, Hugues N., 11.11.17
Télécharger (PDF, 732 KB) | Visualiser avec le lecteur PDF


Continuer la lecture de « L’amer tue, mort au milieu des vivants »

L’amer tue – mort au milieu des vivants (Partie 9/9)

L'amer tue - Partie 9 - En son fils

L’amer tue – mort au milieu des vivants (Partie 9)

Récit d’une jeune femme qui tente de se suicider car elle est rongée par l’amertume, la dépression et la colère. La mort est l’unique remède à la maladie de son âme. Nous vous invitons à découvrir cette fiction basée sur des faits réels. Voici la partie 9, la dernière d’une série de 9 parties.

Partie 9 – En son fils

L'amer tue - Partie 9 - En son fils
L’amer tue – Partie 9 – En son fils

Ma vie n’a été que déceptions et drames
A l’issue de la lecture de ma lettre d’au revoir
Le visage baignant dans l’abondance de mes larmes
J’écoute attentivement Josué, l’aide-soignant
Il m’a dit ces mots qui ont profondément touché mon âme :

« L’individu amer tue, il tue son entourage et se tue lui-même
En produisant colère, mélancolie et haine
Les déchirures du passé définissent ce que nous sommes
En manque d’amour, nous cherchons le réconfort auprès des Hommes
Or, l’être humain est par définition : un être limité
Qui ne réussira jamais à combler l’immensité
De la profondeur du vide affectif du cœur
Puisque l’individu ne pourra guérir les blessures intérieures
En revanche, Notre Créateur peut parfaitement le faire
Plein d’amour et d’humilité, Dieu s’est fait chair
Comme un simple homme, Il est apparu sur terre
Afin de nous montrer le chemin, la vie et la vérité
En son fils Jésus-Christ (YeHoSHWaH Ha’Mashyah), Sauveur de l’humanité
Mort, puis le troisième jour ressuscité
Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde
Son sang a coulé pour le rachat de nos péchés
Plongés dans les ténèbres, nous étions en perdition
Mais sa crucifixion a réconcilié Dieu à sa création
Vous l’avez cherché durant des années
Jésus vous connaît et ne vous a pas abandonnée
Il est le Père d’amour qui va vous consoler
Afin que vos péchés soient effacés
Jésus vous invite à la repentance
Il souhaite vous restaurer
Dès lors, renoncez à tout désir de vengeances
Et pardonnez ceux qui vous ont offensés
Car le pardon est une force qui libère
Aujourd’hui, Jésus, le Dieu vivant vous pardonne, et guérit votre cœur amer
Souhaitez-vous l’accepter comme votre Sauveur et Seigneur ? »

Partie 1 Partie 2 Partie 3 Partie 4 Partie 5 Partie 6 Partie 7

Partie 8

Télécharger (PDF, 732 KB) | Visualiser avec le lecteur PDF

L’amer tue – mort au milieu des vivants (Partie 4/9)

L'amer tue - Partie 4 - Enfermée dans sa bulle

L’amer tue – mort au milieu des vivants (Partie 4)

Récit d’une jeune femme qui tente de se suicider car elle est rongée par l’amertume, la dépression et la colère. La mort est l’unique remède à la maladie de son âme. Nous vous invitons à découvrir cette fiction basée sur des faits réels. Voici la partie 4 d’une série de 9 parties.

Partie 4 – Enfermée dan sa bulle

L'amer tue - Partie 4 - Enfermée dan sa bulle
L’amer tue – Partie 4 – Enfermée dan sa bulle

Comment pourrais-je supporter un tel traumatisme ?
Aucune personne ne me rassure
J’ai hâte : vivement l’Apocalypse
Que mon monde disparaisse avec toutes mes blessures
A quoi bon parler ? Je m’enferme dans un mutisme
Vous ne pouvez pas comprendre ce que j’endure
Perte de poids. Je suis devenue anorexique
J’ai du dégoût pour la nourriture
Mes larmes ont assez coulé. J’en ai assez !
Je voudrais faire table rase de mon passé
Quelle fut dure mon arrivée dans ce nouveau lycée
Je me dirige en cours avec la boule au ventre
Différente, je m’habille en vêtement ample
Broie du noir et privilégie les tenues foncées
Qui étaient pour moi une sorte de carapace
Mais, semble-t-il, je n’avais pas assez de classe
J’étais donc victime des moqueries de mes camarades de classe
Rejetée, l’amertume consume mon âme à petit feu
Dans les difficultés, j’ai cherché la face du Seigneur Dieu
Comment prétendre aimer le Créateur et sa créature
Alors que je me déteste ?
Appelez-moi : « la reine des mésaventures »
J’ai un vide que j’essaie de combler en multipliant les conquêtes
Fornication, masturbation, pornographie, inceste
Mon petit ami a décelé mes faiblesses
Il a rapidement discerné que j’étais dans la détresse
Le manque d’amour et de confiance en soi
Le chagrin et le rejet de soi
Malheureusement, il me maintenait dans une pseudo-bulle de sécurité
Dans laquelle il me rabaissait, m’insultait, me tabassait
Je m’accroche à lui, enfermée dans sa bulle
Je suis son esclave. Il a atteint son but
Partie 1 Partie 2 Partie 3 Partie 5 Partie 6 Partie 7

Partie 8 Partie 9

Télécharger (PDF, 732 KB) | Visualiser avec le lecteur PDF

L’amer tue – mort au milieu des vivants (Partie 5/9)

L'amer tue - Partie 5 - Retirer le voile des sentiments

L’amer tue – mort au milieu des vivants (Partie 5)

Récit d’une jeune femme qui tente de se suicider car elle est rongée par l’amertume, la dépression et la colère. La mort est l’unique remède à la maladie de son âme. Nous vous invitons à découvrir cette fiction basée sur des faits réels. Voici la partie 5 d’une série de 9 parties.

Partie 5 – Retirer le voile des sentiments

L'amer tue - Partie 5 - Retirer le voile des sentiments
L’amer tue – Partie 5 – Retirer le voile des sentiments

Mon copain, je ne comprends pas son attitude
Notre idylle est ponctuée de rupture, réconciliation, dispute
Il me manipule et me violente
Je n’ai jamais osé déposer plainte ou une main courante
Je rêve d’une relation harmonieuse
Qui pourra me rendre heureuse ?
Il n’y a pas d’issue favorable
Je suis condamnée à mener une histoire misérable
J’essaie de m’échapper mais il me supplie de rester
Il m’a pourtant trompée avec de nombreuses demoiselles
Sans hésiter, j’aurai dû le quitter
Lui, ne s’est pas gêné de le faire lors de ma grossesse
Il s’en est allé, fuyant ses responsabilités
Car n’envisageait pas d’assurer le rôle de père
Il m’a fortement incitée à avorter
« Fille de joie, tu ne deviendras jamais mère »
Voici les paroles cruelles qui sortent de sa bouche
Le pire, il frappait mon ventre à coup de pied, espérant la fausse couche
Pourquoi n’ai-je pas une existence ordinaire
Paisible, joyeuse comme tous les autres ?
Mon bébé aurait dû naître
Triste réalité, il ne sera jamais des nôtres
Je l’ai tué. Je regrette amèrement
Soulagé, mon partenaire est revenu après l’avortement
Comme si de rien n’était, nous reprenons notre relation
Puis, comme d’habitude, je désire de nouveau rompre
Je me retrouve face à lui, plein de compassions
Il m’est impossible de retirer le voile des sentiments
J’oublie les intimidations et les coups
Les crises et les harcèlements
Les menaces et les doutes
Je retourne dans les bras de mon coureur de jupon. Je suis à bout
D’ailleurs, ne me parlez pas de mariage ! Les hommes sont tous les mêmes
Liaisons extra-conjugales : je conserve la fâcheuse image de mon père infidèle
Partie 1 Partie 2 Partie 3 Partie 4 Partie 6 Partie 7

Partie 8 Partie 9

L’amer tue – mort au milieu des vivants (Partie 8/9)

L'amer tue - Partie 8 - Ma manière d'oublier

L’amer tue – mort au milieu des vivants (Partie 8)

Récit d’une jeune femme qui tente de se suicider car elle est rongée par l’amertume, la dépression et la colère. La mort est l’unique remède à la maladie de son âme. Nous vous invitons à découvrir cette fiction basée sur des faits réels. Voici la partie 8 d’une série de 9 parties.

Partie 8 – Ma manière d’oublier

L'amer tue - Partie 8 - Ma manière d'oublier
L’amer tue – Partie 8 – Ma manière d’oublier

Sur mon sort, je ne fais que m’apitoyer
Cependant, cela m’arrive de sortir ma joie du vestiaire
La plupart du temps, je décourage les gens qui peuvent me côtoyer
Une double personnalité : je suis bipolaire
Comme un papillon aux ailes déployées
Une aile dans les ténèbres, l’autre dans la lumière
Mon état dépressif, vous le voyez
Pourquoi ne m’aidez-vous pas à sortir de mon calvaire ?
Tristesse et allégresse vont de pair
Pendant ma périlleuse descente aux Enfers
J’ai manqué la locomotive du Paradis
Mon esprit plane grâce au cannabis
Ma manière d’oublier la souffrance
De combler le vide par une forte consommation de substances
Parfois, je me réfugie dans la drogue dure
Souvent, je plonge dans l’abus d’alcool
Et me noie dans la dépendance
Solitaire, délaissée, je m’isole
Dans le meilleur des cas, je m’évade dans l’écriture
Immergée par les flots de désespoir de mon existence
Qui me lancera une bouée de sauvetage ?
On me traite de tous les noms d’oiseaux
C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase
Je suis la risée des réseaux sociaux
Rien n’y fait. Je ne peux atténuer ma rage
Par vengeance, mon ex-ami a publié mes photos, vidéos… nues
La honte et les critiques me rongent
Incapable de combattre, je jette définitivement l’éponge
Vos remarques infectes ! Vous m’avez tous déçue
Je vais disparaître. Vous n’allez plus m’importuner
Je quitte cette planète, ma vie ne vaut pas la peine d’être vécue
Si vous lisez ma lettre, c’est que j’ai suivi ma destinée
Le livre de mes jours est écrit avec l’encre de la médiocrité
J’ai émis des S.O.S. mais Dieu ne m’a pas assistée
A bientôt, il est temps que je m’en aille…
Je ne ferais pas marche arrière. Je me donne la mort, point final !
Partie 1 Partie 2 Partie 3 Partie 4 Partie 5 Partie 6 Partie 7

Partie 9

L’amer tue – mort au milieu des vivants (Partie 7/9)

L'amer tue - Partie 7 - Une fille à son papa

L’amer tue – mort au milieu des vivants (Partie 7)

Récit d’une jeune femme qui tente de se suicider car elle est rongée par l’amertume, la dépression et la colère. La mort est l’unique remède à la maladie de son âme. Nous vous invitons à découvrir cette fiction basée sur des faits réels. Voici la partie 7 d’une série de 9 parties.

Partie 7 – Une fille à son papa

L'amer tue - Partie 7 - Une fille à son papa
L’amer tue – Partie 7 – Une fille à son papa

Arrêtez de me comparer à mon père !
Je suis lassée d’entendre ces sempiternels commentaires
« Une fille à son papa », « Elle a la tête de son père »
Je ne veux pas ressembler à un homme adultère et autoritaire
La solution a été de changer de face
Non via la chirurgie esthétique mais par l’éclaircissement de mon visage
Mon père était foncé de peau
Afin de paraître claire de peau, je m’applique de la crème éclaircissante
Complexée, je trouve mon nez terriblement gros
Pour masquer tous mes défauts, je me maquille à outrance
Les premiers modèles d’un gamin sont ses parents
De mon géniteur, je ne retiens rien de bon
Ce rejet a créé chez moi de la rébellion
En conséquence, je refuse toute soumission
Notamment aux contrôleurs et forces de police
Si l’image du père est faussée, il y a un déséquilibre affectif
Raison pour laquelle je ne sais plus ce qu’est l’autorité
Le rôle du père n’étant plus assuré dans le foyer
En vérité, j’ai fait fuir tous les prétendants
Un beau père ? Non ! Mon père biologique n’aura aucun remplaçant !
Papa ! Comment pourrais-je m’épanouir sans ta présence ?
J’ai tellement besoin de ton amour paternel
Papa ! Je sombre dans les remords et la démence
Avant ta mort, je n’ai pas eu l’opportunité de te dire « je t’aime »
Je maudis le jour de ma naissance
Là où tu es, je t’y rejoins le jour de mon anniversaire
La vie est belle. Non, ma vie est une lutte armée
J’ai trop mal. Ton décès m’a totalement foudroyée
Partie 1 Partie 2 Partie 3 Partie 4 Partie 5 Partie 6 Partie 8 Partie 9

Télécharger (PDF, 732 KB) | Visualiser avec le lecteur PDF

L’amer tue – mort au milieu des vivants (Partie 6/9)

L'amer tue - Partie 6 - Tant d'imperfection

L’amer tue – mort au milieu des vivants (Partie 6)

Récit d’une jeune femme qui tente de se suicider car elle est rongée par l’amertume, la dépression et la colère. La mort est l’unique remède à la maladie de son âme. Nous vous invitons à découvrir cette fiction basée sur des faits réels. Voici la partie 6 d’une série de 9 parties.

Partie 6 – Tant d’imperfection

L'amer tue - Partie 6 - Tant d'imperfection
L’amer tue – Partie 6 – Tant d’imperfection

La vie est belle. Non, la vie est laide
L’amour du père me fait défaut
Ma complicité père-fille était située au niveau zéro
Mon père, très strict et sévère
Battait affreusement ma mère
Les violences conjugales ont eu raison de leur union
Mon parcours est rythmé par les mauvaises nouvelles
J’ai très mal vécu cette douloureuse séparation
Un terrible abandon qui laisse d’indélébiles séquelles
Ma mère divorcée devait dès lors s’occuper seule de ses enfants
Fournitures scolaires, courses et factures de l’appartement
Elle enchainait deux emplois dans la même journée
Caissière l’après-midi, femme de ménage dans la soirée
Acculée par les dettes, elle passait ses nuits en pleurs
Évidemment, quand on aime sa progéniture, on ne compte plus ses heures
De petits boulots en petits boulots
Maman est parvenue à sortir la tête de l’eau
A l’âge de seize ans, j’ai eu comme objectif : rendre ma mère heureuse
Je serais une brillante avocate, riche et studieuse
Je me suis mise une énorme pression
En recherchant la perfection
Or, nous savons que l’homme a une nature imparfaite
Tant d’imperfection, j’ai fait d’innombrables erreurs
Celles-ci ont généré de l’aigreur
Car je ne supporte pas l’échec
En quête de reconnaissance, je divulgue mon intimité sur Internet
«Séparée», il y a cinquante minutes
«Célibataire», depuis trente minutes
«C’est compliqué», il y a quinze minutes
«En couple», depuis deux minutes
Je mens sur ma vie privée afin qu’on pense qu’elle est parfaite
En vérité, contre la rancœur, je lutte
Fatiguée par les coups assenés par mon compagnon, cette brute
De toute façon, je n’ai que ce que je mérite : la défaite
Partie 1 Partie 2 Partie 3 Partie 4 Partie 5 Partie 7

Partie 8 Partie 9

Télécharger (PDF, 732 KB) | Visualiser avec le lecteur PDF